Le prédiagnostic : un outil précieux pour jeune agriculteur

Le prédiagnostic est dédié à toute personne ayant un projet à vocation agricole.

C’est un temps d’échange sur le projet. Il permet de confronter la vision du porteur de projet et de considérer les éventuels points de blocage.

Son objectif : vérifier la viabilité du projet et sa pérennité.
À l’issue de ce prédiagnostic, vous bénéficiez d’un plan d’action à présenter aux banques. Découvrez dans cet article toutes les étapes du prédiagnostic.

 

Le prédiagnostic, pour qui ?

Le prédiagnostic est destiné à tout porteur de projet en agriculture. Qu’il ait mûri son projet ou qu’il en soit juste à l’ébauche.

Bon à savoir : la région finance à 80% le prédiagnostic. Ce qui laisse un reste à charge de 20%, auquel s’ajoute la TVA.

Prédiagnostic : en pratique

1 – les contours de votre projet

Un premier échange est l’occasion de mieux comprendre votre projet, faire le point sur vos objectifs et déterminer si votre projet est réaliste.

  • Vous et votre projet

Où en êtes-vous dans votre projet ? Une idée, un projet déjà initié ?

  • Filière

Avez-vous déjà choisi la filière dans laquelle vous voulez travailler : élevage, culture, maraîchage, etc. ?

  • Foncier

Possédez-vous du terrain ou en recherchez-vous ? Dans quelle région souhaitez-vous vous installer ?

Nous vous donnons accès à notre répertoire installations. Il offre une mise en réseau avec nos adhérents qui proposent des fermes à reprendre (départ à la retraire, etc. ). Nous vous mettons en lien également avec la SAFER.

  • Production 

Disposez-vous de moyens de production déjà opérationnels ou tout est à construire ? Y a-t-il des travaux d’installation à prévoir, du matériel à acheter ?

Faut-il acheter des animaux / ou un troupeau ?

  • Votre éligibilité au parcours jeune agriculteur

Nous faisons le point sur votre éligibilité au parcours jeune agriculteur. C’est un point important, car il permet d’obtenir des subventions et des aides, utiles en installation.

Avez-vous les diplômes nécessaires pour prétendre à ce parcours ? Sinon, nous envisageons de vous orienter vers une VAE ou de lancer une démarche de missions reconversion avec le CEP (Conseil en évolution professionnelle).

2 – projection financière

  • Calcul de votre excédent brut d’exploitation (EBE)

Le prédiagnostic permet également de calculer l’EBE.

C’est un prévisionnel qui indique la rentabilité de l’entreprise.

Celui-ci prend en compte la capacité à produire et donc à vendre, les charges et achats de matériels et ce que l’agriculteur souhaite percevoir comme revenu.

Y compris les charges et achats de matériels.

C’est un outil de dimensionnement précieux pour vérifier la viabilité du projet.

« Lors d’un prédiagnostic, j’ai déconseillé à une maman solo, avec des enfants en bas âge, de se lancer dans une chèvrerie. Je l’ai recroisée quelque temps plus tard. Elle m’en a vraiment remercié, ayant pris conscience que le projet l’aurait fragilisée, voir précarisée. », explique Aurélie Clet, Conseillère d’entreprise à l’agence Cerfrance de Saint-Étienne-de-Saint-Geoirs. « Réaliser ces étapes pour vérifier la pérennité du projet est primordial, il en va du bien-être des jeunes agriculteurs. Notre objectif est d’éviter les situations d’échecs ou trop lourdes à gérer ».

À noter : environ 15% des projets ne sont pas viables. Ils ne se poursuivent pas à l’issue de cette étape.

3 – plan d’action

Une fois ces étapes franchies, nous sommes en mesure d’établir un plan d’action. Il comprend le calcul de la viabilité, ce à quoi il faut prêter attention ainsi qu’une feuille de route pour faire aboutir le projet.

Ce plan d’action est envoyé à la région pour prétendre au financement du prédiagnostic. Il est également nécessaire auprès de l’ensemble des organismes :  banques, SAFER, chambre d’agriculture.

« Au sein de Cerfrance, nous travaillons en partenariat avec les conseillers bancaires. Par exemple, nous échangeons sur la durée et le taux d’emprunt, qui sera confortable pour notre adhérent. », ajoute Aurélie.  

Nous accompagnons ensuite nos adhérents à monter des dossiers jeune agriculteur pour les aides ou encore à structurer l’ensemble des démarches administratives : parcours installation, évaluation de bâtiments pour préparer les contrôles de mise aux normes, etc.

 

Les avantages du prédiagnostic :

Réalisé en amont, un prédiagnostic assure des fondations solides au projet.

Il offre une vue d’ensemble du projet. Idéal pour corriger les éventuels dysfonctionnements.

« Mon conseil : nous rencontrer dès l’idée du projet, cela permet d’ajuster les contours.

Un an avant le lancement, nous avons le temps de planifier et de faire mûrir le projet, d’expérimenter, etc.
Par exemple, dans le cas d’associés, je leur conseille de tester la collaboration sous forme de salariat ou de stage de pré installation pour apprendre à se connaître.

Une belle manière de rentrer dans le vif du sujet et de recadrer si besoin ! », explique Aurélie.

Pionnier en expertise comptable du monde agricole depuis 60 ans en France, nous accompagnons 2 agriculteurs sur 3. Nos conseillers Cerfrance sont rodés à toutes les subtilités du monde agricole : optimisation fiscale, droit rural, droit social, obtention d’aides, etc.

Nous avons à cœur de faciliter l’ensemble des tâches administratives et comptables de nos adhérents.

Partagez cet article :

Facebook
Twitter
LinkedIn

Articles Similaires

facture-electronique-cerfrance-isere-devis-logiciel-conforme

Pourquoi utiliser un système de caisse conforme pour vos ventes ?

Utilisez-vous un logiciel conforme pour vos factures de vente ? Si non, vous être dans l’illégalité depuis plus de 5 ans car l’obligation d’utiliser un logiciel ou système de caisse certifié pour l’enregistrement des règlements clients est mise en place depuis le 1er janvier 2018.

Entretien annuel, les bonnes pratiques

Non obligatoire, l’entretien annuel est pourtant un formidable outil RH.
Mené régulièrement, c’est l’occasion de faire le point avec ses collaborateurs, notamment sur leurs missions, sur leurs points forts, d’amélioration ainsi que sur leurs besoins en formation.
Surtout, il offre un temps d’échange et de libre expression du collaborateur nécessaire pour optimiser sa performance à son poste, développer ses missions et ses compétences. Autant de raisons pour le fidéliser à l’entreprise.
Retrouvez tous les conseils Cerfrance pour réussir l’exercice.

Prediagnostic installation

Réaliser un prédiagnostic pour son exploitation agricole

Yvan Reynas a repris l’exploitation de ses parents à Pisieu, dans le Nord-Isère (38).
À l’époque, il fait appel à Cerfrance pour la transmission et la partie juridique de la vente. En parallèle, il est technico-commercial en alimentation du bétail. Envisageant de se lancer à temps plein dans son exploitation, il sollicite à nouveau Cerfrance pour l’accompagner.
Découvrez son témoignage

Prédiagnostic Jeune Agriculteur

Le prédiagnostic : un outil précieux pour jeune agriculteur

Le prédiagnostic est dédié à toute personne ayant un projet à vocation agricole.
C’est un temps d’échange sur le projet. Il permet de confronter la vision du porteur de projet et de considérer les éventuels points de blocage.
Son objectif : vérifier la viabilité du projet et sa pérennité.
À l’issue de ce prédiagnostic, vous bénéficiez d’un plan d’action à présenter aux banques. Découvrez dans cet article toutes les étapes du prédiagnostic.

Nous contacter

Nous vous contactons rapidement pour échanger sur vos projets
  • Décrivez l'objet de votre demande
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978 modifiée ainsi qu’au règlement général sur la protection des données (RGPD) applicable à partir du 25 mai 2018, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer par courrier en joignant un justificatif d’identité