Témoignage d'un producteur bio, qui ne connait pas la crise !

Depuis la fermeture des marchés le 23 mars dernier, les petits producteurs locaux doivent diversifier leurs canaux de distribution, en envisageant de nouveaux moyens de rester visibles et accessibles auprès des consommateurs. Paradoxalement cette période de crise sanitaire, peut s’avérer être un vrai levier de croissance de chiffre d’affaires, en mettant en place des solutions et des services par le biais du digital, … C’est le cas pour l’EARL aux biaux légumes massieutins, qui ont su réagir vite pour ne pas subir la crise ! Cédric, l’un des exploitants partage et témoigne des moyens qu’il a mis en oeuvre .

Cédric, vous êtes producteur bio en isère, dites nous en plus sur votre activité !

Nous sommes producteurs bio à Massieu en Isère, exploitants de l’EARL Aux Biaux Légumes Massieutins. Nous produisons et vendons des fruits et légumes bios et labellisés Agriculture Biologique. Nous vendons habituellement nos produits sur les marchés Isérois, ainsi que par le biais de différents points de vente et magasins de producteurs locaux.

Quels moyens avez-vous mis en oeuvre pour palier à la fermeture des marchés ?

Nous avons la chance d’avoir un site internet marchand. De ce fait, la première chose que nous avons faite, a été de mettre à jour toutes les informations utiles à connaître pour nos clients ; en commençant par mettre à jour tous les produits disponibles à la vente, les produits de saison. Ainsi, nos clients peuvent commander leurs paniers en ligne, ou nous appeler.

Ensuite, nous avons mis en place de nouveaux moyens pour que les clients puissent récupérer leurs paniers. Aussi nous avons ouvert la vente à la ferme 2 fois par semaine, le mardi de 16h à 19h et le samedi de 8h à 12h. Par ailleurs, nous proposons également aux client de récupérer leurs produits au point de vente « la chèvrerie de Chartreuse » .

Comment faites-vous pour respecter les consignes sanitaires liées au Covid-19 ?

Tout d’abord, nous limitons les permanences à des créneaux de quelques heures. Nous nous sommes installés à l’extérieur, et nous nous occupons de 2 clients à la fois, en respectant les distances de sécurité sanitaire recommandées.

Comment avez-vous communiqué auprès de vos clients ?

Nos clients habituels nous connaissent bien, ils ont donc pu consulter toutes les informations nécessaires sur notre site internet https://www.auxbiauxlegumes.com/. Par ailleurs, beaucoup d’entre eux nous appellent pour avoir les informations, et commander leurs paniers.

D’autre part, nous avons profité du soutien de la mairie de Voiron, et du Pays Voironnais, qui ont communiqué et partagé largement les services mis en place et les moyens mis en œuvre par des producteurs locaux comme nous.

Grâce à cela, nous enregistrons près de 300 nouveaux clients depuis le début du confinement et qui sont depuis plusieurs semaines devenus des acheteurs récurrents !

Comment se porte votre activité depuis le début du confinement ?

Les ventes explosent ! Nous avons écoulé plus de 450 paniers, et constatons une hausse de notre CA€ de 300% c’est incroyable. Cela demande beaucoup de travail, mais c’est une vraie opportunité pour nous de traverser la crise et d’anticiper l’avenir.

Merci à vous Cédric et très bonne continuation pour les semaines et mois à venir !

Emma Hars, responsable marketing et développement Cerfrance Isère

Les actions mises en place par certains exploitants comme l’EARL aux biaux légumes massieutins portent leurs fruits, et permettent de surmonter la crise du covid-19 mais aussi de préparer l’avenir. Vous souhaitez mettre en oeuvre des actions marketing proactives pour soutenir votre activité, mais vous ne savez pas par où commencer, ni comment l’organiser ?

Nos experts en marketing et communication vous proposent d’échanger par email ou téléphone pour évaluer vos possibilités et vous aider à mettre en oeuvre des actions simples et réalistes.

Contactez-nous dès maintenant pour échanger gratuitement : contact@38.cerfrance.fr

En savoir plus sur notre accompagnement en marketing digital

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Articles Similaires

Diagnostic Carbone

Jeune Agriculteur, comment lancer sa démarche Label bas carbone ?

Le diagnostic Carbone, dispositif lié au Plan de Relance et géré par l’Ademe, est la porte d’entrée dans le Label Bas Carbone.

Il est financé à 90 % pour les agriculteurs installés depuis moins de 5 ans (entre la date d’affiliation MSA et la signature pour réalisation d’un bon diagnostic carbone).
Reste à charge 200 à 250 € pour le JA.

Nous contacter

Nous vous contactons rapidement pour échanger sur vos projets
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978 modifiée ainsi qu’au règlement général sur la protection des données (RGPD) applicable à partir du 25 mai 2018, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer par courrier en joignant un justificatif d’identité