Réduire l’empreinte carbone dans son exploitation agricole, c’est possible

Réduire ses émissions de gaz à effet de serre est un véritable enjeu pour les exploitations agricoles. Au delà de l’enjeu, quels sont les bénéfices réels de la démarche diagnostic carbone ? Basée sur une analyse pointue aboutissant sur un plan d’action efficace et spécifique à l’exploitation on peut espérer des résultats significatifs.

Nos clients exploitants de vaches laitières en Isère, Laurie POIDEVIN et Rémi MARTIN (GAEC des Gentianes) ont récemment réalisé un diagnostic carbone de leur exploitation avec leur conseiller Cerfrance. Plusieurs leviers, dont certains déjà engagés, devront leur permettre d’améliorer le bilan et d’obtenir des crédits carbones, découvrez leur témoignage éloquent.

Pourquoi réaliser une démarche diagnostic Carbone sur votre exploitation ?

GAEC des Gentianes : « Dans un premier temps nous avons fait ça par curiosité, pour comprendre comment fonctionne le carbone et pouvoir l’expliquer pendant nos visites pédagogiques auprès de nos visiteurs. 

C’est un point assez important pour nous de donner ce type d’explications sur le fait de comment nous polluons en tant qu’agriculture et à quoi sert le carbone dans une exploitation agricole. 

Ce choix de diagnostic carbone c’est aussi une attente sociétale : comment les agriculteurs, entreprises polluent, quel type d’élevage et à quel niveau de pollution ? 

Autre point de cette décision, nous faisons partie d’une coopérative qui s’appelle BIOLAIT et celle-ci souhaitait (sans obligation) que ses producteurs puissent réaliser un diagnostic carbone afin de communiquer sur le fait que les producteurs BIOLAIT ne polluent pas, font attention à leur type d’élevage, leur utilisation pour éviter d’évoluer et leur respect à l’environnement. 

Laurie étant jeune agricultrice dans l’exploitation, les subventions pour pouvoir faire le diagnostic carbone sont proposées à un tarif avantageux. » 

Comment avez-vous réalisé votre diagnostic carbone ?

GAEC des Gentianes : Nous avons commencé le projet en début d’année 2022 pour anticiper au maximum avant la période printemps/été où notre charge dans l’exploitation est assez chargée. 

Nous avons choisi d’être accompagné par notre conseiller Cerfrance Isère pour mener à bien le bilan carbone. Cet accompagnement personnalisé dans notre démarché a été un vrai atout car notre conseiller a su répondre totalement à nos questions. Il était disponible, pédagogue sur l’explication du carbone et ses caractéristiques. Grâce à ces échanges, on sait maintenant de quoi on parle. 

L’investissement principal a été le temps de montage de diagnostic car cela nous a pris plusieurs demi-journées, des échanges de mails et téléphone avec notre conseiller Cerfrance Isère, dont l’appui a été essentiel.

Quels ont été les résultats de votre diagnostic carbone ?

GAEC des Gentianes : « Suite à la réalisation du diagnostic, nous n’avons pas encore eu les résultats finaux mais nous savons où l’on se situe. 

Nous avons été très surpris par les résultats du diagnostic car nous étions persuadés d’être neutres par rapport à notre environnement étant donné que l’on est placés en zone montagne, entourée de forêts, de haies, nous ne faisons pas d’élevage intensif… Nous avions fait en amont beaucoup de choses pour être respectueux de l’environnement.  

Cependant, nous ne sommes pas trop mal placés non plus mais on pollue malgré tout. 

Nous pensions également que le diagnostic carbone prenait en compte notre environnement c’est-à-dire le nombre de forêts autour etc. Cela s’arrête vraiment à ce que l’on possède. On reste tout de même dans un contexte avec énormément de végétations et on ne s’attendait pas à ce que l’environnement ne soit pas pris en compte. » 

Quel plan d’action allez-vous mettre en place pour améliorer votre emprunte carbone ?

GAEC des Gentianes : « Nous avons des pistes d’évolution au niveau de la ferme pour diminuer la pollution avec, par exemple : 

  • La mise en place de l’amélioration au niveau de la reproduction de nos animaux et l’âge du vêlage 
  • La génétique 
  • La valorisation de notre fumier 

Nous essayons d’anticiper et de faire au mieux (les vêlages trop tardifs peuvent contribuer à la pollution). » 

Quels bénéfices avez-vous tirés de votre diagnostic carbone ?

GAEC des Gentianes : « Nous comprenons mieux les enjeux du CO2 sur l’environnement et nous allons essayer de travailler sur nos marges de progression qui vont nous amener à produire moins de CO2

Nous ne sommes pas l’une des fermes qui pollue le plus mais nous ne sommes pas neutres non plus. On ne s’imaginait pas pollueurs, on utilise les tracteurs comme tout agriculteur, on a des vaches. » 

Quelle suite donnerez-vous à votre diagnostic carbone ?

GAEC des Gentianes : « Notre conseiller Cerfrance est venu nous présenter notre diagnostic carbone et l’on a discuté des leviers d’évolution que l’on pourrait avoir. On a prévu un contrôle d’ici quelques années. 

Ce qui est simple de notre côté également, c’est le fait que notre conseiller Cerfrance nous accompagne toute l’année dans la gestion économique de notre exploitation, donc on peut échanger facilement avec lui afin qu’il puisse nous aider à évoluer de ce côté-là sans problème. » 

Merci à Laurie POIDEVIN et Rémi MARTIN du GAEC des Gentianes pour leur témoignage concret au sujet de leur démarche de diagnostic carbone. Nous vous invitons à découvrir leur ferme pédagogique située au pied de la chaine du Vercors.

Gaec des gentianes

Vous souhaitez en savoir plus sur la démarche "diagnostic carbone" ?

Mayeul Plaige, Ingénieur agronome et conseiller Cerfrance Isère spécialisé dans les diagnostics Carbone répond à vos questions. 

Partagez cet article :

Facebook
Twitter
LinkedIn

Articles Similaires

GAEC des Gentianes

Réduire l’empreinte carbone dans son exploitation agricole, c’est possible

Réduire ses émissions de gaz à effet de serre est un véritable enjeu pour les exploitations agricoles. Quels sont les bénéfices réels de la démarche diagnostic carbone ? Basée sur une analyse pointue aboutissant sur un plan d’action efficace et spécifique à l’exploitation on peut espérer des résultats significatifs.

Artisan du bâtiment, comment vous protéger en cas de litiges sur un chantier ?

Le nombre de chantiers faisant l’objet de plusieurs litiges a très fortement augmenté sur les dernières années. Ces litiges concernent à la fois les problèmes de malfaçon, les abandons de chantier mais aussi les retards de réalisation. Ces derniers sont ainsi ceux qui ont le plus augmenté sur la même période. Dans cette période compliquée qui allie des soucis d’approvisionnement, des difficultés de recrutement et une multiplication des aléas climatiques, il est encore plus important de faire le point sur votre protection face à ces risques.

Ce constat est l’occasion de revoir une liste non-exhaustive d’éléments à vérifier au sein de votre entreprise pour être en conformité avec la législation et limiter vos risques de litiges.

Nous contacter

Nous vous contactons rapidement pour échanger sur vos projets
  • Décrivez l'objet de votre demande
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978 modifiée ainsi qu’au règlement général sur la protection des données (RGPD) applicable à partir du 25 mai 2018, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer par courrier en joignant un justificatif d’identité