Entrepreneurs en Isère (38) : à quel moment recourir à un expert-comptable ?

En Isère (38), comme partout en France, aucune obligation ne vous impose d’avoir recours à un expert-comptable pour tenir les comptes de votre entreprise.

Pourtant, en fonction du stade de développement de votre projet, il peut être judicieux de faire appel à cet « expert du chiffre ». Voici quelques illustrations pour chaque étape dans la vie d’une entreprise.

1) Dès le démarrage : les vertus de l’accompagnement à la création

Tous les créateurs d’entreprise le savent, au lancement d’un projet, rien n’est tracé, et le doute peut s’immiscer face à certaines décisions à prendre.

À quoi sert l’accompagnement à la création d’entreprise ?

Bénéficier de l’expérience locale et des connaissances spécifiques d’un conseiller de proximité

En tant que créateur d’entreprise, vous devez aller à l’essentiel et, bien souvent, conduire votre projet en apprenant en même temps à décoder un environnement nouveau.

Il existe à Grenoble (38000), et dans toute l’Isère (38) des structures spécialisées dans l’accueil des créateurs d’entreprises locales.

Quel statut juridique choisir ? Comment déposer mes statuts ? Quelle aide à la création d’entreprise puis-je obtenir ? Autant de questions auxquelles les conseillers du réseau Cerfrance Isère peuvent, par exemple, vous aider à répondre.

Chez Cerfrance Isère, votre conseiller vous reçoit près de chez vous (10 agences locales). Il peut vous apporter une aide concrète et vous faire gagner beaucoup de temps.

Mieux organiser votre temps

L’une des difficultés « classiques » de l’entrepreneur ou du repreneur est celle de la gestion du temps. La réussite d’une création d’entreprise dépend de nombreux facteurs et notamment de celui-ci.

Échanger avec un conseiller expérimenté sur votre façon d’avancer, d’organiser votre planning et de déployer votre énergie peut être très bénéfique.

Sortir de la position « solo » et bénéficier d’une aide à la décision

Être entrepreneur revient souvent à être seul face à de nombreuses décisions à prendre. Solliciter un conseiller de proximité, interlocuteur expert en accompagnement à la création, peut vous aider à rompre cette « solitude du créateur » et vous aiguiller dans vos prises de décision.

2) La première année de la création d’entreprise : quelques missions « classiques » de l’Expert-comptable

Vous allez bientôt effectuer votre première clôture annuelle ? Vous souhaitez embaucher un premier salarié ?

La première année d’une création d’entreprise est parsemée de démarches souvent nouvelles : présentation des comptes annuels, déclarations fiscales, demande d’aides à la création etc.

Vous pouvez obtenir une aide précieuse sur ce type de sujet. Le réseau Cerfrance propose, par exemple, des services de conseil juridique et fiscal.

Des experts-comptables et conseillers juridiques spécialisés vous reçoivent et peuvent vous aiguiller, par exemple, sur les démarches à mettre en œuvre si vous souhaitez embaucher ou vous associer.

3) Tout au long de la vie de l’entreprise : c’est toujours le bon moment de faire appel à un Expert-comptable

Dans la vie de votre entreprise, si celle-ci se développe bien, il y aura certainement un moment où vous ne pourrez plus effectuer vous-même l’ensemble des démarches obligatoires (comptables, fiscales, sociales etc.). L’expert-comptable peut réaliser pour vous de nombreuses missions.

Conseil en développement, ajustements à envisager, pistes d’optimisation, un expert-comptable est qualifié pour vous répondre et vous conseiller sur de nombreux domaines.

Cerfrance Isère propose par exemple aux entrepreneurs et chefs d’entreprise le service Proxi Optimal, conçu pour les accompagner et leur apporter, en plus de la comptabilité, un véritable appui au développement.

Proximité, lien de confiance et sens du service sont trois valeurs fortes du réseau Cerfrance. Les conseillers Cerfrance Isère sont à votre écoute et vous accueillent gratuitement pour un RDV découverte.

L’équipe Cerfrance Isère

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Articles Similaires

Diagnostic Carbone

Jeune Agriculteur, comment lancer sa démarche Label bas carbone ?

Le diagnostic Carbone, dispositif lié au Plan de Relance et géré par l’Ademe, est la porte d’entrée dans le Label Bas Carbone.

Il est financé à 90 % pour les agriculteurs installés depuis moins de 5 ans (entre la date d’affiliation MSA et la signature pour réalisation d’un bon diagnostic carbone).
Reste à charge 200 à 250 € pour le JA.

Nous contacter

Nous vous contactons rapidement pour échanger sur vos projets
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978 modifiée ainsi qu’au règlement général sur la protection des données (RGPD) applicable à partir du 25 mai 2018, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer par courrier en joignant un justificatif d’identité