Lancer son activité professionnelle : pourquoi choisir le statut d’EURL ? | Cerfrance

Pas facile de choisir un statut lorsqu’on crée sa société. Chez Cerfrance, nous privilégions le statut d’EURL pour les entrepreneurs individuels.
Retrouvez tous les avantages de ce statut, dans cette interview de notre collaboratrice Laëtitia Bureau, juriste dans notre bureau d’Échirolles (Isère). Profitez également de tous nos conseils pour créer votre EURL facilement.

Créer sa société : quel statut choisir ?

« Aujourd’hui, j’oriente le plus souvent les entrepreneurs individuels vers le statut d’EURL.
Ce statut, qui existe depuis de nombreuses années, présente plusieurs avantages indéniables.
En particulier, celui de distinguer patrimoine professionnel et patrimoine personnel. Et donc de rendre insaisissable le patrimoine, en cas de dettes.» détaille Laëtitia Bureau, conseillère au sein de Cerfrance Isère.

Qu’est-ce qu’une EURL ?

Une EURL est une entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée.

Elle est créée avec un capital minimum de 1€.

C’est une forme de société réglementée par le code du commerce. Elle est composée d’une personnalité morale – l’enseigne ou la raison sociale – et dirigée par une personne physique. Le statut est donc différent d’un entrepreneur individuel. À noter : elle est également appelée SARL à associé unique.

À qui est destinée l’EURL ?

L’EURL est adaptée à toute personne qui souhaite créer seule sa propre entreprise : par exemple, commerçants, artisans, prestataire de services*

*À noter : les avocats et les notaires ont une forme sociétaire distincte.

« Parmi les profils que nous accompagnons, certains ont déjà testé leur activité avec un autre statut et souhaitent évoluer.

D’autres choisissent d’emblée l’EURL afin de tester leurs activités. C’est cette voie que nous préconisons.

En effet, changer de statut implique des formalités – valorisation du fonds personnel – et représente un coût financier.

Pourquoi choisir l’EURL ?

« Mon premier objectif pour déterminer le statut à choisir est de recueillir la manière dont se projette l’entrepreneur.
Parmi les éléments que j’évalue :

      1. Le fait que l’entrepreneur souhaite se lancer seul, sans investisseurs ni associés en prévision

      1. Le besoin d’être sécurisé et de minimiser sa responsabilité personnelle par rapport à d’éventuelles dettes

      1. Le besoin d’être structuré. » évalue Laetitia dès le premier rendez-vous avec son client. 

    « Si tous ces éléments sont réunis, alors, j’oriente vers le statut d’EURL. Bien sûr, le formalisme est plus lourd que pour la création en entreprise individuelle. Mais la protection du patrimoine personnel du dirigeant est plus importante. » ajoute-t-elle.

    Les avantages de l’EURL en bref  

        • séparation patrimoine personnel et professionnel (la frontière est minime pour les micro-entreprises et entreprises individuelles)

        • l’assise apportée par le fait d’être structuré en société. Une EURL rassure, ce qui apporte des impacts positifs au niveau des banques, des fournisseurs et des clients, qui préfèrent collaborer avec des sociétés avec un capital minimum.

      Comment créer une EURL 

      1 – déterminer le statut de la société

      « Lors de notre premier rendez-vous de conseil, mon objectif est de cerner le projet afin de choisir la structure juridique adaptée.

      Je fais le point sur

          • la couverture sociale
          • le mode de rémunération 
        •  

        Lorsque le choix de l’EURL est acté, nous déterminons avec quel capital minimum se créer l’entreprise. » explique Laëtitia.

        Le conseil Cerfrance pour déterminer le capital social minimum :

        Le capital social doit être équivalent au montant des dépenses de la première année : honoraires, investissement mobilier, frais gestion courante.
        L’objectif au bilan : disposer d’un capital social équivalent à au moins la moitié des capitaux propres. Car si les capitaux propres sont inférieurs au capital social, la société doit être dissoute. La mention reste sur le Kbis de la société.

        En clair, cela signifie que si vous avez 1000 euros de capital social, vos capitaux propres ne doivent pas être inférieurs à 500 euros.

        2 – rédiger les projets de statuts

        3 – déposer le montant du capital social

        Vous le déposez à la banque sur un compte bancaire provisoire pour votre société en cours de constitution.

        La banque délivre une attestation de dépôt des fonds, datée au jour du dépôt bancaire.

        Cette date sera celle de la création des statuts de l’entreprise.

        4 – établir la documentation juridique

        Muni de cette attestation de dépôt des fonds, votre comptable établit la documentation juridique : mandat, déclaration de filiation, publicité dans le journal officiel, formulaires, etc.

        Ensuite, vous finalisez la demande sur le site du guichet unique.

        Pas de panique, votre comptable vous accompagne pas à pas à chaque étape.

        5 – vous recevez ensuite un numéro SIRENE par l’INSEE.

        Votre dossier est soumis aux greffes et aux chambres de métiers si vous êtes artisan. Enfin, vous recevez votre extrait Kbis

        Ça y est, vous pouvez démarrer vos premières missions !

        Compter un délai d’environ 15 jours pour la rédaction des statuts et l’obtention de votre extrait KBis. Ces délais sont indicatifs. Ils varient en fonction de la réactivité de l’ensemble des interlocuteurs : banque, etc.

        Découvrez le témoignage de Manon Gabriel qui choisit l’EURL pour son salon de coiffure 

        Quelle rémunération pour un dirigeant d’EURL ?

        Vous êtes affiliés au régime des TNS travailleurs indépendants. Vous vous rémunérez tout au long de l’année, sans devoir effectuer une fiche de paye et avec un salaire variable. Souplesse garantie !

        Nous ratifions juridiquement ensuite les transactions.

        En EURL, suis-je soumis à la TVA ?

        La TVA est déclarée en fonction du chiffre d’affaires effectué, suivant des seuils variables selon votre activité.

        Si votre CA est petit, vous êtes en franchise de base. Cela signifie que vous ne payez pas de TVA.

        En EURL, quel type d’impôts je paye ?

        En EURL, vous êtes sous 2 régimes d’imposition fiscale différents : un impôt relatif à votre EURL, un impôt personnel

        Comment déclarer ses frais en EURL ?

        Vous devez fournir des justificatifs type factures, pour que vos frais soient pris en compte. Ils doivent présenter un lien avec votre activité.

        Vous souhaitez échanger sur votre projet de création de société ?

        Partagez cet article :

        Facebook
        Twitter
        LinkedIn

        Articles Similaires

        facture-electronique-cerfrance-isere-devis-logiciel-conforme

        Pourquoi utiliser un système de caisse conforme pour vos ventes ?

        Utilisez-vous un logiciel conforme pour vos factures de vente ? Si non, vous être dans l’illégalité depuis plus de 5 ans car l’obligation d’utiliser un logiciel ou système de caisse certifié pour l’enregistrement des règlements clients est mise en place depuis le 1er janvier 2018.

        Entretien annuel, les bonnes pratiques

        Non obligatoire, l’entretien annuel est pourtant un formidable outil RH.
        Mené régulièrement, c’est l’occasion de faire le point avec ses collaborateurs, notamment sur leurs missions, sur leurs points forts, d’amélioration ainsi que sur leurs besoins en formation.
        Surtout, il offre un temps d’échange et de libre expression du collaborateur nécessaire pour optimiser sa performance à son poste, développer ses missions et ses compétences. Autant de raisons pour le fidéliser à l’entreprise.
        Retrouvez tous les conseils Cerfrance pour réussir l’exercice.

        Prediagnostic installation

        Réaliser un prédiagnostic pour son exploitation agricole

        Yvan Reynas a repris l’exploitation de ses parents à Pisieu, dans le Nord-Isère (38).
        À l’époque, il fait appel à Cerfrance pour la transmission et la partie juridique de la vente. En parallèle, il est technico-commercial en alimentation du bétail. Envisageant de se lancer à temps plein dans son exploitation, il sollicite à nouveau Cerfrance pour l’accompagner.
        Découvrez son témoignage

        Prédiagnostic Jeune Agriculteur

        Le prédiagnostic : un outil précieux pour jeune agriculteur

        Le prédiagnostic est dédié à toute personne ayant un projet à vocation agricole.
        C’est un temps d’échange sur le projet. Il permet de confronter la vision du porteur de projet et de considérer les éventuels points de blocage.
        Son objectif : vérifier la viabilité du projet et sa pérennité.
        À l’issue de ce prédiagnostic, vous bénéficiez d’un plan d’action à présenter aux banques. Découvrez dans cet article toutes les étapes du prédiagnostic.

        Nous contacter

        Nous vous contactons rapidement pour échanger sur vos projets
        • Décrivez l'objet de votre demande
        • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

        Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978 modifiée ainsi qu’au règlement général sur la protection des données (RGPD) applicable à partir du 25 mai 2018, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer par courrier en joignant un justificatif d’identité