Jeune Agriculteur, comment lancer sa démarche Label bas carbone ?

En France, l’agriculture contribue à hauteur de 17 % des émissions de GES (Gaz à Effet de Serre) dont 60 % pour les Bovins.

Mayeul Plaige, Ingénieur agronome et conseiller Cerfrance Isère spécialisé dans les diagnostics Carbone répond à vos questions. 

L’agriculture a également la faculté de séquestrer le carbone atmosphérique dans la biomasse et les sols : c’est un véritable service environnemental qui peut se mettre en place. 

L’environnement est un sujet d’actualité, relayé par des engagements politiques forts (subventions allouées) pour pallier aux risques multiples et aux impacts sociétaux de l’augmentation des émissions de GES.

En quoi consiste le diagnostic Carbone de votre exploitation agricole ?

Le diagnostic Carbone, dispositif lié au Plan de Relance et géré par l’Ademe, est la porte d’entrée dans le Label Bas Carbone.

Il est financé à 90 % pour les agriculteurs installés depuis moins de 5 ans (entre la date d’affiliation MSA et la signature pour réalisation d’un bon diagnostic carbone).
Reste à charge 200 à 250 € pour le JA.

Ce diagnostic est un très bon outil qui permet de travailler sur un plan d’action pour réduire les émissions de gaz et sert également d’outil de gestion du troupeau dans le cas d’une exploitation laitière. Force est de constater des synergies économiques entre la réduction des effets de serre et la productivité du troupeau.

A la suite du diagnostic carbone, l’agriculteur contractualise un objectif dans le cadre de la démarche Label Bas Carbone qui sera suivi et analysé sur 5 ans.

Combien de temps faut-il pour établir un diagnostic carbone et combien ça coute ? 

C’est environ 3 à 4 demies-journées de travail avec le Conseiller et le reste à charge pour un JA subventionné à 90 % est de 200 à 250 €.

Est-il nécessaire de faire un diagnostic carbone ?

Pour ma part, je pense qu’il est intéressant de prendre la vague dès maintenant pour adapter son système et bénéficier des subventions (potentiel crédit carbone de 30 à 40 € la tonne à ce jour). On voit bien que les sujets d’environnement entrent dans les différentes déclarations, par exemple cette année il y a un focus sur la certification HVE dans la PAC.

Je pense que d’ici quelques années, les agriculteurs risquent d’être forcés à entrer dans cette démarche, qui pourrait devenir une condition d’accès au marché avec le GDS et les coopératives.

Et surtout le diagnostic carbone permet d’évaluer sa performance environnementale en se situant par rapport à une référence, d’évaluer sa vulnérabilité au changement climatique, et aussi d’évaluer sa performance technique et réaliser ainsi des économies.

Nous restons à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches.

Mayeul Plaige, Ingénieur agronome, conseiller Cerfance Isère (référent sur le diagnostic Carbone)

Vous souhaitez en savoir plus sur les démarches pour réaliser votre diagnostic carbone, contactez-nous dès maintenant 

diagnostic carbone

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Articles Similaires

Diagnostic Carbone

Jeune Agriculteur, comment lancer sa démarche Label bas carbone ?

Le diagnostic Carbone, dispositif lié au Plan de Relance et géré par l’Ademe, est la porte d’entrée dans le Label Bas Carbone.

Il est financé à 90 % pour les agriculteurs installés depuis moins de 5 ans (entre la date d’affiliation MSA et la signature pour réalisation d’un bon diagnostic carbone).
Reste à charge 200 à 250 € pour le JA.

Nous contacter

Nous vous contactons rapidement pour échanger sur vos projets
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978 modifiée ainsi qu’au règlement général sur la protection des données (RGPD) applicable à partir du 25 mai 2018, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer par courrier en joignant un justificatif d’identité