« Nous sommes agriculteurs, pas RH »

Externalisation de la paie des salariés : témoignage de Patricia BRUNET-MANQUAT, exploitante agricole au Cheylas (38570)

Les formalités liées à la gestion des salariés d’une exploitation agricole sont nombreuses, chronophages et très évolutives. Confier ces démarches à un professionnel est une option choisie par de nombreux exploitants.

 Voici le témoignage de Patricia BRUNET-MANQUAT, en GAEC au Cheylas (38570) qui s’appuie sur Cerfrance Isère pour la gestion de la paie du salarié de son exploitation.

1) Quelle est votre activité et depuis combien de temps votre exploitation existe-t-elle ?

Patricia BRUNET-MANQUAT : « Notre exploitation, le GAEC du Verger des îles, a plusieurs activités :

  • L’arboriculture, avec la production de fruits dont des pommes, des poires, des pêches, des abricots et quelques cerises.
  • La culture de céréales: blé, maïs, colza.
  • Une petite activité de maraîchage, avec notamment des pommes de terre.

Nous sommes aujourd’hui 3 associés. Notre GAEC existe formellement depuis 2010 mais en fait, l’activité est plus ancienne. Elle est issue du regroupement de plusieurs exploitations qui existaient auparavant. »

2) Combien avez-vous de salariés et comment gérez-vous les démarches liées à la gestion de la paie au sein de votre exploitation ?

Patricia BRUNET-MANQUAT : « Nous avons un salarié en CDI pour lequel nous confions l’intégralité de la gestion de la paie à Cerfrance Isère.

Au cours l’année, nous faisons également appel à des saisonniers, notamment pour :

  • l’éclaircissage au printemps
  • la récolte à l’été et en automne
  • la taille en fin d’année

Pour nos saisonniers, nous gérons la paie directement par Tesa (Titre Emploi Simplifié Agricole) via la MSA. »

 

3) Pourquoi avoir choisi Cerfrance Isère pour la gestion de votre salarié et qu’est-ce que cela vous apporte ?

Patricia BRUNET-MANQUAT : « Cerfrance s’occupait déjà de notre comptabilité à l’origine.  Nous nous sommes donc naturellement tournés vers eux quand nous avons embauché notre premier salarié.

Cette gestion de la paie s’inscrit dans une offre globale, ce qui nous permet d’avoir une vision complète de l’exploitation.

De plus, nous sommes agriculteurs, pas RH ! Tout ce qui concerne la paie et le droit du travail évolue beaucoup… confier ces aspects-là à Cerfrance nous assure d’avoir les bonnes informations au bon moment.

Nous sommes sûrs d’être dans les clous sur ces questions légales et d’être bien carré. »

4) Recommanderiez-vous Cerfrance Isère à d’autres entreprises et pourquoi ?

Patricia BRUNET-MANQUAT : « Oui je recommande, car je suis satisfaite. Déjà parce que j’ai un très bon contact humain avec eux.

Mes deux interlocutrices, à la fois la gestionnaire de la paie et la juriste sont d’ailleurs très agréables. Il est facile de les appeler, d’avoir un dialogue avec elles.

Et elles ont une bonne vision de notre exploitation, elles comprennent bien nos attentes en matière de suivi et de conseil. »

 

Interview réalisée le 31 mars 2022.

Partagez cet article :

Facebook
Twitter
LinkedIn

Articles Similaires

prime pouvoir d'achat

Tout savoir sur la Prime de Partage de la Valeur

Exit la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat ! Cette dernière est désormais dénommée dans le projet de loi « prime de partage de la valeur » et devient pérenne. Le texte prévoit son versement dès le 1er août 2022.  

GAEC des Gentianes

Réduire l’empreinte carbone dans son exploitation agricole, c’est possible

Réduire ses émissions de gaz à effet de serre est un véritable enjeu pour les exploitations agricoles. Quels sont les bénéfices réels de la démarche diagnostic carbone ? Basée sur une analyse pointue aboutissant sur un plan d’action efficace et spécifique à l’exploitation on peut espérer des résultats significatifs.

Nous contacter

Nous vous contactons rapidement pour échanger sur vos projets
  • Décrivez l'objet de votre demande
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978 modifiée ainsi qu’au règlement général sur la protection des données (RGPD) applicable à partir du 25 mai 2018, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer par courrier en joignant un justificatif d’identité