La holding : en quoi consiste-t-elle et dans quelle situation l’envisager ?

 

Qu’est ce qu’une holding et quelle est son utilité ?

 Pour en savoir plus sur ce type de société, voici 5 questions à Claire BRENON, Responsable pôles juridique et social chez Cerfrance Isère-Drôme-Vaucluse.

 

claire-brenon-cerfrance-isere

1) Qu’est-ce qu’une holding ?

Claire BRENON : « En anglais, le verbe « to hold » signifie « détenir ». Comme son nom l’indique, une holding est donc une société qui détient des titres d’une (ou plusieurs) autre(s) société(s).

Quelle que soit sa forme juridique, qu’elle soit civile ou commerciale, la holding dispose d’un actif constitué de participations dans une ou plusieurs autres société(s). »

2) Dans quelles situations une holding peut-elle être intéressante ? Quand la conseillez-vous ?

Claire BRENON : « Je conseille généralement la holding dans 2 situations :

  • Pour racheter ou transmettre des titres d’une entreprise :
    Par exemple, un chef d’entreprise détient une SARL et souhaite racheter une autre société. Une holding est généralement une solution efficace pour le faire.
    Lorsqu’il y a recours au financement bancaire, la banque demande des garanties particulières qui sont assurées avec la création d’une holding.

  • Pour organiser la gestion d’un groupe:
    Le chef d’entreprise a des participations dans chacune des sociétés du groupe et il peut adapter ses règles de gestion. Une holding peut aussi permettre de procéder à des restructurations d’entreprise plus aisément. »

3) Quels sont les principaux avantages et inconvénients d’une holding ?

Claire BRENON : « Une holding offre différents avantages, notamment :

  • Une fiscalité nettement allégée sur la taxation sur les remontées de dividendes par rapport à une distribution « classique »  et, de ce fait, la trésorerie dégagée peut donc plus facilement être consacrée aux opérations et investissements.

  • Une transmission du patrimoine facilitée, du fait de la fiscalité avantageuse.


En termes d’inconvénients de la holding, je pense principalement à un certain formalisme et à des coûts de gestion :

  • Pour créer une holding, il y a de nombreuses formalités à établir. Il faut rédiger des statuts, organiser une assemblée générale annuelle ou encore tenir une comptabilité et organiser la vie du « groupe » .

    Ce sont des éléments que nos équipes prennent intégralement en charge pour nos clients.

  • L’ensemble des formalités entrainent annuellement des coûts de gestion, que l’on peut estimer sur simple demande. »

4) Quels conseils donneriez-vous à un chef d’entreprise réfléchissant à la mise en place d’une holding ? Y a-t-il des « erreurs » à éviter ?

Claire BRENON : « Mon premier conseil serait d’avoir vraiment bien travaillé son projet avant de se lancer dans une holding.

Les conseillers Cerfrance sont là pour aider dans cette préparation, qui est indispensable au bon déroulement des opérations.

On compte généralement quelques semaines à plusieurs mois de réflexion et de préparation avant de se lancer dans la création d’une holding.

Deuxièmement, je déconseille fortement de se lancer dans ce type d’opération sans vrai projet de reprise ou de transmission.

Certains chefs d’entreprise nous demandent parfois une création de holding parce qu’ils ont entendu dire que c’était intéressant. Mais, sans réel projet, je le déconseille car créer une holding doit se faire pour répondre à une situation précise »

5) En quoi un conseiller Cerfrance peut-il aider pour la création d’une holding ?

Claire BRENON : « Un conseiller Cerfrance peut accompagner pour étudier précisément la situation et, si c’est pertinent avec le projet, proposer une holding adaptée dans sa forme au projet en question.

Dans ce cas, il construit un prévisionnel, créé la structure et mène le projet de A à Z pour le compte du client, depuis la rédaction des statuts jusqu’à la mise en fonctionnement de la société. 

Lorsque l’on a un projet, le mieux est d’effectuer un premier rendez-vous gratuit avec notre équipe pour faire le point. »

Interview réalisée le 20 janvier 2023

Partagez cet article :

Facebook
Twitter
LinkedIn

Articles Similaires

facture-electronique-cerfrance-isere-devis-logiciel-conforme

Pourquoi utiliser un système de caisse conforme pour vos ventes ?

Utilisez-vous un logiciel conforme pour vos factures de vente ? Si non, vous être dans l’illégalité depuis plus de 5 ans car l’obligation d’utiliser un logiciel ou système de caisse certifié pour l’enregistrement des règlements clients est mise en place depuis le 1er janvier 2018.

Entretien annuel, les bonnes pratiques

Non obligatoire, l’entretien annuel est pourtant un formidable outil RH.
Mené régulièrement, c’est l’occasion de faire le point avec ses collaborateurs, notamment sur leurs missions, sur leurs points forts, d’amélioration ainsi que sur leurs besoins en formation.
Surtout, il offre un temps d’échange et de libre expression du collaborateur nécessaire pour optimiser sa performance à son poste, développer ses missions et ses compétences. Autant de raisons pour le fidéliser à l’entreprise.
Retrouvez tous les conseils Cerfrance pour réussir l’exercice.

Prediagnostic installation

Réaliser un prédiagnostic pour son exploitation agricole

Yvan Reynas a repris l’exploitation de ses parents à Pisieu, dans le Nord-Isère (38).
À l’époque, il fait appel à Cerfrance pour la transmission et la partie juridique de la vente. En parallèle, il est technico-commercial en alimentation du bétail. Envisageant de se lancer à temps plein dans son exploitation, il sollicite à nouveau Cerfrance pour l’accompagner.
Découvrez son témoignage

Nous contacter

Nous vous contactons rapidement pour échanger sur vos projets
  • Décrivez l'objet de votre demande
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978 modifiée ainsi qu’au règlement général sur la protection des données (RGPD) applicable à partir du 25 mai 2018, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer par courrier en joignant un justificatif d’identité