COVID-19 Petites entreprises, comment sauvegarder votre trésorerie ?

Pour faire face à la crise et aider les petites entreprises à répondre à leurs besoins de financement court termes, tous les partenaires tels que les banques, la Bpifrance, ou les institutions régionales se mobilisent pour proposer des solutions.

Attention, ces solutions évoluent et toutes les entreprises ne sont pas éligibles. Cela nécessite de prendre connaissance des conditions requises, voire de prendre conseil auprès d’un professionnel, comme votre conseiller Cerfrance.

FAIRE UNE DEMANDE POUR DIFFERER OU ECHELONNER SES EMPRUNTS EN COURS

Les banques françaises se sont engagées à reporter jusqu’à 6 mois le remboursement des crédits des entreprises, sans frais.

Attention, il s’agit d’une appréciation au cas par cas en fonction de l’évolution prévisionnelle de la trésorerie de votre entreprise sur les 6 prochains mois.

OPTER POUR UN CRÉDIT ou PRÊT DE TRÉSORERIE

LES BANQUES

L’évolution de la situation financière impliquera de fait des difficultés importantes de trésorerie pour les entreprises, quelle que soit leur taille. Les banques sont de toute évidence des interlocuteurs incontournables pour envisager des solutions favorables comme des crédits de trésorerie, ou encore des autorisations de découvert élargie, qui permettraient de pérenniser l’activité.

LA BPI FRANCE

Le Prêt Atout

Le Prêt Atout renforce la trésorerie de l’entreprise pour lui permettre, dans un contexte conjoncturel exceptionnel (la crise sanitaire 2020 par exemple), de résoudre ses tensions de trésorerie passagères (et non structurelles), dans l’attente d’un retour à des conditions normales d’exploitation.

  • Prêt à taux fixe ou variable de 50 000 € jusqu’à 5 000 000 € pour les TPE/PME,et 30 000 000 € pour les ETI selon la définition communautaire.
  • Durée de 3 à 5 ans avec différé d’amortissement en capital jusqu’à 12 mois.
  • 12 mois d’activité minimum.
  • Pas de frais de dossier, aucune sûreté réelle ni personnelle.

https://www.bpifrance.fr/Toutes-nos-solutions/Prets/Prets-sans-garantie/Pret-Atout

Le Prêt Rebond (conjointement avec les régions)

Il s’agit d’un prêt sans garantie de 10 000 à 300 000 € selon les Régions.

  • Durée de 7 ans, avec différé de 2 ans.
  • Aucune garantie sur les actifs de la société ou de son dirigeant
  • Taux fixe préférentiel (pouvant varier selon les régions)

https://www.bpifrance.fr/Toutes-nos-solutions/Prets/Prets-regionaux/Pret-Rebond

Qu’est-ce que le prêt garanti par l’état ?

Le PGE est un prêt de trésorerie pour accompagner tous les entrepreneurs, dans leurs besoins de trésorerie. Son montant peut couvrir jusqu’à trois mois de chiffre d’affaires (ou deux années de masse salariale pour les nouvelles entreprises et entreprises innovantes).

Ce prêt est accessible jusqu’au 31 décembre 2020 et ce dispositif de contre-garantie est très important :

Quelles sont les principales caractéristiques de ce prêt garanti par l’état ?

  • 3 mois de CA en € HT : le chiffre d’affaires maximum
  • Dans un premier temps il s’agit d’un prêt court terme de trésorerie sur 12 mois, avec différé d’amortissement total (capital et intérêts),
  • Dans un second temps, l’entreprise peut choisir de rembourser le prêt ou de l’amortir totalement ou partiellement sur une durée maximale de 5 ans. Le taux d’intérêt sera alors celui du marché à cette date future,
  • Ce prêt est garanti à hauteur de 90% par l’Etat. Sur les 10% du PGE non couvert par la garantie de l’Etat, la banque ne doit prendre aucune garantie ou sureté,
  • Ce prêt est distribué à taux zéro ou proche de zéro, pour les premiers 12 mois.
  • Pas de frais de dossier,
  • Coût de la garantie de l’Etat   :
    • 0,25% pour les entreprises ayant un chiffres d’affaires jusqu’à 50 millions d’euros,
    • Au-delà de 12 mois, en cas d’exercice de l’option d’amortissement sur plusieurs années supplémentaires :
      • Années 2 à 3 : 0,50 % par an
      • Années 4 à 6 : 1% par an (à ajouter au taux d’emprunt)

Comment bénéficier de ce prêt garanti par l’état ?

6 étapes pour en bénéficier :

  1. Calibrer le besoin de financement et la capacité de remboursement de l’entreprise avec l’aide d’un conseiller Cerfrance Isère
  2. Obtenir le pré accord de la banque
  3. Faire une demande d’attestation avec numéro unique via la plateforme BPI France
  4. Finaliser le dossier de délégation avec votre conseiller Cerfrance Isère
  5. Signer votre contrat de prêt avec les garanties de l’état en annexe
  6. La banque se charge de reporter auprès de la BPI

https://www.economie.gouv.fr/files/files/PDF/2020/dp-covid-pret-garanti.pdf

CEDER LES CREANCES DETENUES SUR VOS CLIENTS

Les créances relevant sur secteur public

Les entreprises devraient pouvoir céder les créances qu’elles détiennent sur leurs clients relevant du secteur public sans opposition significative de la part de leur banque ou des organismes financiers.

Les créances relevant du secteur privé

Les créances sur les grandes entreprises devraient logiquement être mobilisables plus facilement que sur les petites entreprises elles-mêmes beaucoup plus fragilisées par la crise sanitaire actuelle et le ralentissement général de l’économie.

N’hésitez pas à faire appel à votre conseiller Cerfrance Isère pour en savoir plus et mettre oeuvre des solutions adaptées

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Articles Similaires

Diagnostic Carbone

Jeune Agriculteur, comment lancer sa démarche Label bas carbone ?

Le diagnostic Carbone, dispositif lié au Plan de Relance et géré par l’Ademe, est la porte d’entrée dans le Label Bas Carbone.

Il est financé à 90 % pour les agriculteurs installés depuis moins de 5 ans (entre la date d’affiliation MSA et la signature pour réalisation d’un bon diagnostic carbone).
Reste à charge 200 à 250 € pour le JA.

Nous contacter

Nous vous contactons rapidement pour échanger sur vos projets
  • Décrivez l'objet de votre demande
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978 modifiée ainsi qu’au règlement général sur la protection des données (RGPD) applicable à partir du 25 mai 2018, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer par courrier en joignant un justificatif d’identité