Auto Entrepreneurs : les 3 changements majeurs annoncés ce printemps 2019

Auto Entrepreneurs : les 3 changements majeurs annoncés ce printemps 2019

Petits récapitulatif des nombreuses évolutions de la loi au sujet des Auto Entrepreneurs en 2019.

Les nouveautés de la loi PACTE au bout d’une année de discussion pour les Auto Entrepreneurs sont de pouvoir bénéficier d’allègements dans leurs obligations comme :

1.(Artisans) Fin du Stage de Préparation à l’Installation (SPI) obligatoire

Le SPI ne sera plus du tout obligatoire.

Il sera cependant toujours proposé par Les Chambres des Métiers et de l’Artisanat mais de manière facultative à tous les Auto Entrepreneurs dont l’objectif serait de se former à la gestion et au développement de leur activité.

De plus, les prix ont été harmonisés et diminué dans toute la France, de même il est maintenant possible d’obtenir la formation du SPI en ligne.

DONC aujourd’hui pour créer une Auto Entreprise, les artisans n’auront plus besoin de justifiés d’avoir passé le SPI (ni même d’en prouver sa dispense).

2. Allègement de l’obligation du compte bancaire

Cette allègement concerne uniquement les Auto Entrepreneurs réalisant un chiffre d’affaires inférieur à 10 000 eurospar an pendant 2 années consécutives.

Cela permettra de libérer les Auto Entrepreneurs souhaitant se lancer dans une activité modérée ou complémentaire à un autre contrat salarié des démarches complexe auprès des banques.

3. Changement à prévoir : mentions légales supplémentaires sur les factures

Dès le 1er octobre 2019 la mise à jour d’une ordonnance sur la manière de réaliser les factures pour les Auto Entrepreneurs va se voir établir. Celle-ci est Renommée « transparence dans la relation commerciale ».

Désormais, il y aura des mentions obligatoires supplémentaires qui devront impérativement apparaitre sur les factures des Auto Entrepreneurs:

–             L’adresse de facturation en plus de l’adresse du siège social si celle-ci est différente ;

–             Le numéro du bon de commande préétabli entre les deux parties.

Son but 1er est :

  • D’accélérer le paiement des factures que les Auto Entrepreneurs envoient à leurs clients professionnels pour se faire payer à temps

Et

  • De faciliter la mise en place de sanctions pour les professionnels qui ne respecterons pas ces obligations et les délais de paiement

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Articles Similaires

PAC 2023

PAC 2023, comment l’état reprend la main sur les aides à la surface ?

L’ICHN, les aides Natura 2000, les aides BIO, les aides payées à l’ha des MAEC pour les engagements environnementaux et climatiques, l’assurance récolte et le fonds de mutualisation repasse sous la gestion de l’Etat.

Les Régions conservent la gestion des aides non surfaciques : aides MAEC forfaitaires (API, PRM,…), aide aux investissements (PCAE), dotation JA, aide aux échanges de connaissance, programme LEADER.

PAC 2023

PAC 2023 Quels changements sur les aides couplées à la production ?

Mise en place d’une aide à l’UGB Au sein des aides couplées, une partie du budget va être réorientée des aides animales vers les aides végétales. L’aide aux bovins allaitants (ABA) et l’aide aux bovins laitiers (ABL) du programme 2015-2020 deviennent une aide à l’UGB (Unité de Gros Bétail).

PAC 2023

PAC 2023 Quel écorégime choisir pour votre exploitation ?

L’écorégime constitue une des nouveautés de la Politique agricole commune (Pac) 2023-2027. Cette mesure illustre l’ambition environnementale et climatique de la Pac. Ce dispositif entérine la disparition du « paiement vert » actuellement perçu et concentre à elle seule 25% du budget du 1er pilier.

Nous contacter

Nous vous contactons rapidement pour échanger sur vos projets
  • Décrivez l'objet de votre demande
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978 modifiée ainsi qu’au règlement général sur la protection des données (RGPD) applicable à partir du 25 mai 2018, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer par courrier en joignant un justificatif d’identité