Prestataires de service – Cerfrance Isère | Comptabilité et conseils aux entreprises, agriculteurs et indépendants

Prestataires
de service

Je suis dirigeant d’une société de prestation de services, j’ai besoin d’un partenaire local, à l’écoute de mes besoins pour optimiser ma gestion d’entreprise

Demander un devis gratuit

Vos besoins

Les entreprises de prestation de service sont liées par un contrat avec leur client, les engageant à fournir un service en toute indépendance.

C’est la base votre activité, à savoir sécuriser la relation commerciale entre vous prestataire, et votre client.

Pour autant

Il faut garder du temps et de l’énergie pour

  • - Gérer sa comptabilité et sa gestion administrative et financière
  • - Gérer les ressources humaines
  • - Tout en développant la croissance de son activité

Créer

  • Créer ou reprendre une société de prestation de service (choisir le bon statut, établir
    le budget prévisionnel, trouver des financements, …)

Gérer

  • Mettre place sa comptabilité, confier ses déclarations fiscales, ses obligations
    règlementaires
  • Mieux gérer voire déléguer les ressources humaines (paie, recrutement, contraintes
    règlementaires)

Se développer

  • Evaluer et soutenir la croissance de l’association (mettre en place des tableaux de
    bord
  • Faire connaître connaitre ses prestations à ses clients cibles, fidéliser sa clientèle
    grâce aux outils de marketing (dont digital)

Transmettre

  • Déléguer le calcul de ses cotisations et déclarations fiscales personnelle

Nos Solutions

Toutes les solutions ProxiMity par Cerfrance

Je confie la tenue de ma comptabilité pour faciliter mon quotidien

en savoir plus

Je confie la comptabilité et je suis conseillé pour optimiser mon activité

en savoir plus

J’ai un nouveau projet et j’ai besoin d’être accompagné par des experts

en savoir plus

Je me lance, j’ai besoin de conseil pour réussir mon projet

en savoir plus

Je veux céder mon entreprise dans les meilleurs conditions

en savoir plus

Je souhaite déléguer la paie, les déclarations et formalités sociales

en savoir plus

Les clés de réussite de votre société de prestation de services avec Cerfrance

Nos experts vous accompagnent pour

Sécuriser la relation commerciale

Soulager la partie comptable et administrative

Piloter votre activité avec des indicateurs de performance

Optimiser la gestion du personnel

Nos partenaires

Haec igitur prima lex amicitiae sanciatur, ut ab amicis honesta
petamus, amicorum causa honesta faciamus, ne exspectemus quidem

Questions/Réponses

Haec igitur prima lex amicitiae sanciatur, ut ab amicis honesta
petamus, amicorum causa honesta faciamus, ne exspectemus quidem
?

Paphius quin etiam et Cornelius senatores, ambo venenorum artibus pravis ?

Sed quid est quod in hac causa maxime homines admirentur et reprehendant meum consilium, cum ego idem antea multa
decreverim, que magis ad hominis dignitatem quam ad rei publicae necessitatem pertinerent? Supplicationem quindecim
dierum decrevi sententia mea. Rei publicae satis erat tot dierum.

Ergo ille cumulus dierum hominis est dignitati tributus.

?

Paphius quin etiam et Cornelius senatores, ambo venenorum artibus pravis ?

Sed quid est quod in hac causa maxime homines admirentur et reprehendant meum consilium, cum ego idem antea multa
decreverim, que magis ad hominis dignitatem quam ad rei publicae necessitatem pertinerent? Supplicationem quindecim
dierum decrevi sententia mea. Rei publicae satis erat tot dierum.

Ergo ille cumulus dierum hominis est dignitati tributus.

?

Paphius quin etiam et Cornelius senatores, ambo venenorum artibus pravis ?

Sed quid est quod in hac causa maxime homines admirentur et reprehendant meum consilium, cum ego idem antea multa
decreverim, que magis ad hominis dignitatem quam ad rei publicae necessitatem pertinerent? Supplicationem quindecim
dierum decrevi sententia mea. Rei publicae satis erat tot dierum.

Ergo ille cumulus dierum hominis est dignitati tributus.

?

Paphius quin etiam et Cornelius senatores, ambo venenorum artibus pravis ?

Sed quid est quod in hac causa maxime homines admirentur et reprehendant meum consilium, cum ego idem antea multa
decreverim, que magis ad hominis dignitatem quam ad rei publicae necessitatem pertinerent? Supplicationem quindecim
dierum decrevi sententia mea. Rei publicae satis erat tot dierum.

Ergo ille cumulus dierum hominis est dignitati tributus.